Le Samu Social Gabonais au chevet des agents du Groupe Gabon 1ère

Des soins de santé gratuits pour les agents de Gabon Télévision grâce au Samu Social
16 octobre 2018
Gabon: le Samu social manque de moyens financiers
31 octobre 2018

Le Samu Social Gabonais au chevet des agents du Groupe Gabon 1ère

Le Samu social gabonais sous la direction du Dr Yaba Wenceslas avait pour vocation à la base de venir aide aux couches les plus défavorisées de la population du pays. Cet établissement propose aux usagers des consultations, des soins de proximité et des traitements ambulatoires.

Le Samu social gabonais a démarré par Libreville et sa périphérie. Son personnel sillonnait les artères de Libreville et principalement les quartiers populaires tels que les Akébé, Kinguélé, etc, où ils fournissaient des soins et conseils aux habitants voire aux personnes âgées. Nous en voulons pour preuve la pathologie de cette dame âgée suivie par le Dr Nelly pour de graves affections cutanées qui l’immobilisaient.

Au fur et à mesure que le besoin se faisait sentir, l’établissement placé sous la tutelle du Ministère de la Santé a ouvert ses compétences à d’autres provinces du Gabon.

La maison Georges Rawiri ayant été témoin, il y a encore quelques jours, du suicide d’un animateur célèbre pour diverses raisons, le nouveau directoire de ce média public et le Samu Social Gabonais ont jugé utile d’ouvrir en son sein une unité chargé du suivi des agents de cette entité pour que ce type d’incidents ne se reproduise plus jamais.

Le métier de journaliste étant des plus stressant et les divers aléas de la vie font parfois le lit à des burn out et autres maladies cardiovasculaires voire des AVC. C’est pour parer à cela que cette unité accompagnera aussi bien psychologiquement que pathologiquement les agents de Gabon 1ère.

En cas de besoin, le Samu Social Gabonais est disponible gratuitement au numéro vert N° : 1488. Leurs prestations sont disponibles pour l’instant aux populations de Libreville, Port-Gentil, Mouila et plus récemment de l’Okano dans le moyen-Ogooué.

Vivement que plus d’âmes charitables accompagnent financièrement les activités du Samu social gabonais qui souffrent de subventions insuffisantes et même inexistantes au quotidien de la part de la tutelle.

Seraphin Mboumba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Cliquez ici pour le Menu
Call Now
Directions